Une étude de l’Université McGill souligne les retombées d’un programme de santé mentale dans la Ligue de hockey junior canadienne

- EN- FR
Une étude de l’Université McGill souligne les retombées d’un program
Une étude de l’Université McGill souligne les retombées d’un programme de santé mentale dans la Ligue de hockey junior canadienne

Une étude de l’Université McGill souligne les retombées d’un programme de santé mentale dans la Ligue de hockey junior canadienne

Un rapport produit par une équipe de recherche de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université McGill indique que le programme Parlons-en/Talk Today de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) - Ontario a des effets positifs pour les athlètes de la Ligue de hockey junior canadienne (LHJC).

Le rapport Parlons-en dans la LHJC : une évaluation d’un programme de santé mentale dans le milieu du hockey junior donne un aperçu des retombées du programme de l’ACSM Ontario sur des joueurs de hockey junior A de partout au Canada. En interrogeant des athlètes appartenant à des équipes ayant participé au programme Parlons-en/Talk Today au cours de la saison 2021-2022, l’équipe de recherche de McGill a découvert que la grande majorité d’entre eux avaient trouvé le programme très utile. Plus précisément :

  • 91 % d’entre eux ont indiqué être « satisfaits » ou « très satisfaits » du programme;
  • 94 % d’entre eux ont dit avoir appris une quantité « moyenne » ou « importante » de choses sur la santé mentale;
  • 86 % d’entre eux ont dit qu’ils changeront « probablement » ou « fort probablement » d’attitude face aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

De plus, parmi les 68 athlètes qui ont participé à une évaluation avant et après le programme, la plupart ont indiqué que la formation et les discussions ouvertes au sujet de la santé mentale et du suicide avaient modifié leur perception et leurs comportements face à ces sujets. Plus précisément :

  • 69 % d’entre eux ont perçu une diminution de leur autostigmatisation par rapport à la santé mentale et au suicide;
  • 69 % d’entre eux ont dit mieux comprendre la stigmatisation publique liée à la maladie mentale et au suicide;
  • 60 % d’entre eux ont dit être mieux outillés pour demander de l’aide;
  • 58 % d’entre eux ont dit mieux savoir comment reconnaître, aborder et aider une personne aux prises avec des problèmes de santé mentale;
  • 53 % d’entre eux ont dit être mieux à même de reconnaître et d’aider une personne ayant des pensées suicidaires.

« Le contexte du hockey junior d’élite en Amérique du Nord est rempli d’un stress compétitif élevé, où les athlètes craignent souvent les conséquences négatives sur leur carrière s’ils révèlent leurs problèmes de santé mentale », a déclaré le Dr Gordon Bloom, l’un des chercheurs de ce projet et professeur de psychologie du sport qui étudie depuis plus de 30 ans divers facteurs psychosociaux affectant les joueurs de hockey. « Les résultats actuels montrant la réceptivité des joueurs de hockey à ce programme et leur meilleure connaissance des difficultés de santé mentale soutiennent tous l’intérêt de futurs programmes parmi des groupes présentant des niveaux de stigmatisation similaires ou plus élevés, dans le but ultime de créer un environnement favorable et propice à une santé mentale positive chez les athlètes. »

Parlons-en/Talk Today est l’un des programmes de sensibilisation à la santé mentale et de prévention du suicide les plus complets destinés aux athlètes amateurs au Canada. Il est axé sur la prévention du suicide, la promotion de la santé mentale des jeunes athlètes et la sensibilisation à l’importance d’une santé mentale positive.

Créé en 2014, le programme a d’abord pris la forme d’un partenariat entre l’ACSM Ontario et la Ligue de hockey de l’Ontario. Depuis, il a été déployé dans les ligues de hockey junior majeur et junior A, ainsi que dans les programmes sportifs postsecondaires et les organisations sportives mineures et communautaires.

Le programme repose sur quatre éléments principaux :

  • Chaque équipe est jumelée à un conseiller en santé mentale de l’ACSM , qui fournira ressources et soutien aux joueurs et aux personnes qui les entourent.
  • Une formation axée sur la sensibilisation à la santé mentale et sur la prévention du suicide a été mise sur pied expressément pour le milieu du hockey junior. Les participants apprennent à reconnaître les personnes ayant des pensées suicidaires et à les aider.
  • Chaque équipe nomme un champion de la santé mentale , qui facilitera les communications de l’équipe, de concert avec son conseiller en santé mentale de l’ACSM. Il peut s’agir d’un entraîneur, d’un soigneur, d’un membre du personnel ou d’une autre personne associée à l’équipe.
  • Lorsque c’est possible, les équipes organisent un match Parlons-en/Talk Today afin d’accroître la sensibilisation à la prévention du suicide et de promouvoir la santé mentale positive auprès du public.

D’abord présenté à quelques ligues de la LHJC en 2019, le programme a été déployé dans huit ligues membres cette saison. Le programme Parlons-en/Talk Today dans la LHJC et la recherche réalisée par McGill sont généreusement financées par la Fondation Fifth Line et la Fondation de la Ligue nationale de hockey (LNH).

« Nos partenaires de l’ACSM font un travail extraordinaire pour s’assurer que nos patinoires et nos vestiaires sont des espaces sûrs et solidaires où les coéquipiers et le personnel de l’équipe peuvent parler ouvertement de la santé mentale », a déclaré le président de la LHJC, Andy Harkness. « Nous sommes reconnaissants à la Fondation Fifth Line, à la Fondation de la LNH et aux ACSM de tout le Canada de faire du bien-être mental des athlètes de la LHJC une priorité. »

« Les athlètes d’élite de la LHJC subissent des pressions uniques pour toujours être à leur meilleur, que ce soit sur la glace, à l’école ou en redonnant à leur communauté, et heureusement le programme Parlons-en/Talk Today est là pour aider à rappeler aux joueurs qu’il est toujours possible de parler de la santé mentale », a déclaré Bill Chow, président du conseil de la Fondation Fifth Line. « Nous sommes heureux de constater que le programme Parlons-en/Talk Today fait une différence dans la vie des athlètes de la LHJC. Les connaissances acquises grâce au programme ont le potentiel d’avoir un impact sur d’innombrables vies, ce qui a fait de cette cause une cause intéressante à soutenir en l’honneur des personnes touchées par la tragédie des Broncos de Humboldt en 2018. »

« La réduction de la stigmatisation de la santé mentale et du suicide peut avoir des effets considérables qui vont au-delà de l’environnement du hockey et dans la grande communauté », a déclaré John Sanful, directeur principal de la Fondation de la LNH. « La Fondation de la LNH est fière de soutenir Parlons-en/Talk Today dans la LHJC, et nous sommes ravis de voir à quel point le programme a été bien accueilli par les joueurs. »

« Les conclusions de cette étude montrent que le programme Parlons-en/Talk Today a une incidence positive bien réelle dans les vestiaires et les collectivités partout au Canada », déclare Camille Quenneville, présidente-directrice générale de l’ACSM Ontario. « Merci à nos partenaires de la Fondation Fifth Line, de la Fondation de la LNH et de la LHJC de croire en ce programme et de nous aider à le déployer pour le bien-être des athlètes. Nous remercions également le Dr Bloom et l’équipe de recherche de l’Université McGill pour leur collaboration au projet. Toutes ces personnes contribuent à faire avancer ce programme essentiel. »

Pour en savoir plus sur le programme Parlons-en/Talk Today, rendez-vous sur le site www.talktoday.ca.

L’Association canadienne pour la santé mentale, Ontario

L’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) - Ontario est un organisme de bienfaisance sans but lucratif. Sa mission est d’améliorer la vie de tous les Ontariens grâce au leadership, à la collaboration et à la poursuite continuelle de l’excellence en matière de services communautaires de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Sa vision est celle d’une société qui investit dans la santé mentale de tous. Elle est une conseillère de confiance auprès du gouvernement et contribue au développement des systèmes de santé grâce à la formulation de politiques et de recommandations qui favorisent la santé mentale positive. Chaque année, les quelque 30 filiales locales de l’ACSM viennent en aide à environ 100 000 Ontariens.

La Faculté des sciences de l’éducation de l’Université McGill

Reconnue dans le monde entier pour son excellence en enseignement et en recherche, la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université McGill fait avancer le développement humain et a des retombées positives importantes sur la société depuis 1857. Forte d’un leadership hors pair, la Faculté s’enorgueillit de découvertes et d’innovations dans les domaines de l’enseignement et de l’apprentissage, de la psychopédagogie et de la psychologie du counseling, ainsi que de la kinésiologie et de l’éducation physique. Pour en savoir davantage, consulter www.mcgill.ca/education/ .